Pourquoi choisir l’investissement à impact social et environnemental ?

Pourquoi investir dans la finance solidaire ? Pour drainer les capitaux vers les défis de demain ! Lenny Martinez de Forest Finance France a posé 5 questions à Isabelle Guénard-Malaussène sur son engagement dans Forestera, société spécialisée dans la création, le développement et la gestion de plantations de cacao fin en agroforesterie.

Quelles sont vos activités ?

Apres avoir géré des fonds d’actions cotées pendant des années, je me suis  spécialisée dans le conseil en investissement à impact et la finance dite solidaire. J’accompagne, d’une part, des sociétés de gestion dans la création de fonds dit responsables investis sur des sociétés cotées, et d’autre part, des investisseurs institutionnels en direct, fondations, family offices, dans la mise en place de stratégies d’investissement à impact sur mesure, ciblant des projets combinant performance économique et sociétale en alignement avec leurs valeurs et convictions. J’ai la chance de suivre de près ce marché en pleine mutation notamment grâce à mes activités au comité du label Finansol (qui labélise les produits d’épargne solidaire en France).

Des acteurs traditionnels du monde bancaire se tournent vers l’investissement à impact. Pourquoi cet intérêt ?

Certaines grandes banques essayent de répondre aux attentes d’une clientèle qui souhaite donner réellement plus de sens à leur épargne. L’investissement à impact, dans sa mission de financement de projets à forte empreinte locale, notamment sociale, est une voie que certains investisseurs, institutionnels et particuliers, souhaitent concrètement explorer. Certains dirigeants d’entreprises convaincus souhaitent parfois prolonger la démarche philanthropique en accompagnant des projets en développement avec une démarche d’investisseur. La mesure de l’impact est un domaine encore en construction; l’essentiel reste de savoir ce que l’on souhaite générer en s’appuyant sur l’expertise des porteurs de projets.

ISR, Investissement à impact, Financement de l’ESS…complémentarité ou divergence des approches ?

Toutes ces terminologies rejoignent une même réalité : la montée d’une finance plus utile poussée par des investisseurs qui veulent donner du sens à leurs placements et à leur argent de manière générale. Parfois ces marchés se recoupent mais y a de la place pour tous. L’important est de comprendre et de savoir expliquer les spécificités, les risques et les enjeux de chacune des approches afin que le financeur choisisse les stratégies d’investissement adéquates.

 Pourquoi avez-vous été intéressée par le concept de Forest Finance France? Comment se matérialise votre engagement ?

La rencontre avec Forest Finance France a été une grande chance pour moi qui, active pendant des années sur les marchés financiers, ai toujours recherché du sens à mon métier. Forest Finance France incarne cette compatibilité que je crois naturelle entre la génération d’un impact environnemental et social fort et la performance économique – gage de pérennité des grands projets. Je suis membre du conseil de surveillance de Forestera, ce qui me permet de suivre au plus près l’évolution des programmes forestiers durables qui impliquent les populations locales dans la lutte contre la déforestation de leur milieu.

En quoi l’offre proposée par ForestFinance se différence-t-elle des autres offres sur le marché ? Sentez-vous une appétence des investisseurs institutionnels solidaires sur une offre telle que présentée par Forest Finance France/Forestera ?

Forest Finance France n’est sans doute pas un “social business” comme les autres en effet. Tout d’abord, même si cette entreprise française a été créée il y a moins de 4 ans, elle émane d’un groupe en Allemagne dont l’expertise en agroforesterie écologique et sociale est indéniable et reconnue depuis 20 ans. Les personnalités de son équipe conjuguent la créativité et le dynamisme propres aux entrepreneurs mais se nourrissent des valeurs et des pratiques durables d’un écosystème installé depuis des années.

D’autre part, même si la première filiale à qui est destinée la levée de fonds, Forestera, cible le Pérou, Forest Finance France est une entreprise française comme ses salariés qui réfléchissent déjà au développement de projets forestiers solidaires dans l’hexagone.

Je pense enfin que peu de structure aujourd’hui parmi les social business combinent aussi bien à la fois l’impact social, l’empreinte environnementale et à la performance économique, et les investisseurs institutionnels spécialisés le savent bien. Forest Finance France/Forestera est certes atypique mais l’opportunité de générer ce triple impact est bien là.

Merci à Isabelle Malaussène-Guénard pour son soutien !

Pour participer au développement de nouvelles parcelles agroforestières, retrouvez-nous sur la plateforme d’investissement participatif WiSEED ! 

 

0 1868
Lenny Martinez
Lenny Martinez

Lenny Martinez travaille depuis février 2014 comme Responsable Projet au sein de ForestFinance France. Il est chargé du développement pour le financement de nouveaux projets agroforestiers basés sur la cacaoculture, du networking et du suivi avec les partenaires. Il met également à profit ses compétences rédactionnelles acquises à Sciences Po pour les activités de communication écrite de la société. Passionné par les langues, l’entrepreneuriat social et l’Amérique latine, il fait le relais auprès des équipes au Panama de ForestFinance.