Dans le secteur d’Ishichihui, les principales causes de déforestation restent la culture sur brûlis du maïs et l’élevage bovin, et les systèmes dits « agroforestiers » à cacaoyers fonctionnent mal : les sols s’épuisent, les parcelles sont peu et peu résilientes. Ce projet, construit intégralement avec la communauté Quechua et une ONG locale vise à reforester en l’espace de 5 ans près de 50% des zones sensibles (crêtes de collines, fortes pentes, cours d’eau, talus, résurgence) de la vallée. Grâce aux membres de la communauté, nous allons pouvoir faciliter l’émergence de solutions permettant d’entamer un processus durable de reforestation de la vallée.

  • A l’origine, des terrains appauvris par l’élevage bovin avec pour résultat une végétation d’herbes rases et une forte érosion.
  • Depuis 2016, Forest Finance France est actif sur le territoire de San José de Sisa afin de promouvoir de nouveaux modèles agroforestiers et de mettre un frein à la déforestation.
  • Les forêts seront certifiées Forest Stewardship Council (FSC) afin d’être régulièrement contrôlées par des organismes indépendants.
  • A terme, des unités de transformation du bois (scierie et menuiserie afin d’adresser le marché local et de former les habitants à de nouveaux métiers) seront développées.