La vie dans une plantation de cacao responsable

Aujourd’hui rencontre avec Maria, employée de ForestFinance au Pérou. Elle est cuisinière sur la plantation pour l’ensemble de l’équipe.

Bonjour Maria, pouvez-vous nous parler un peu de votre quotidien ?

Je me lève tous les jours à 4h30 pour préparer le petit déjeuner pour les travailleurs qui arrivent entre 5h et 5h15. Il faut relancer le feu, préparer le riz, les œufs, les sauces, les infusions. Le petit déjeuner est toujours un moment très vivant et bruyant ! Après le départ au travail des employés, j’ai le temps de m’occuper de mes filles qui doivent se préparer pour aller à l’école, nourrir les animaux…nous avons des poules, des dindons, des pintades, des canards, des chiens, des chats. Ici, il y a toujours beaucoup de choses à faire (rires) ! Et puis je prépare le déjeuner à l’avance, qui doit être prêt pour midi précise. L’après-midi, j’ai souvent du temps pour moi, et puis mes petites filles reviennent de l’école (rires). Le soir, nous nous couchons tôt, vers 20h30 ou 21h.

Vous et vos 3 petites filles vivez au milieu des cacaoyers, c’est un environnement un peu particulier, non ?

Nous sommes habitués à vivre ainsi, c’est la campagne ! Nous avons nos animaux, l’environnement est tranquille. Nous avons la chance d’être à côté du village (de San Juan Salado), de l’école, et les enfants ont un grand terrain de jeux. Et nous voyons beaucoup de monde, il y a entre 25 et 30 employés !

Vous sentez-vous attachée à la terre, aux arbres ?

Nous sommes de agriculteurs, nous avons toujours travaillé dans les plantations. Les arbres et les plantes, c’est ce qui nous fait gagner notre vie. Nous nous soignons beaucoup par les plantes, c’est dans la tradition Quechua. Il y a des plantes pour tout. Mais pourtant les gens brûlent encore les forêts, cela change le climat. Certaines personnes ne se rendent pas encore compte que c’est mauvais. Cette année nous sommes punis, il ne pleut presque pas alors que nous devrions être dans la saison des pluies. Je suis contente de travailler ici, car nous plantons des arbres !

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans votre quotidien et que vous n’auriez pas eu en dehors de l’entreprise ?

Nous vivons dans une maison, mon époux Cipriano est gardien ici et nous avons des contrats de travail qui nous garantissent deux emplois sûrs. Et je travaille à la maison, c’est très bien quand on a trois petites filles. Cela nous permet d’économiser, et pourquoi pas d’acheter un jour notre propre « Chacra » (petite plantation individuelle). Nos filles vont à l’école, c’est aussi important. En cas de problèmes de santé, nous savons qu’ici, on nous soigne.

Que faudrait-il améliorer en priorité selon vous ?

Avoir plus de moyens de distraction, comme une télé, un lecteur DVD. Et organiser plus régulièrement des fêtes, avec de la musique pour danser.

Merci Maria ! Gracias Maria !

Pour permettre aux employés de ForestFinance de danser:)… et soutenir le développement de nouvelles plantations de cacao, rendez-vous sur la plateforme de financement participatif WiSEED.

0 1806
Augustin Fromageot
Augustin Fromageot

Augustin Fromageot, est en charge du développement de nos projets ForestFinance sur le terrain. Depuis Avril 2016, il est au Pérou, dans la province d’El Dorado, une belle région nichée entre les Andes et l’immensité de la forêt Amazonienne, à environ 600 km au Nord de Lima. Il aide Marisol Najarro, notre responsable locale à l’origine de notre projet péruvien, à gérer notre plantation de cacao de près de 150 hectares de manière durable et responsable, et à chercher de nouvelles opportunités pour développer notre activité.