Célébrons la forêt

Prenons le temps à l’occasion de la Journée internationale de la forêt de revenir sur son importance et sur l’action menée par ForestFinance à vos côtés pour sa préservation. Le monde de demain ne pourra se passer des forêts, quelle que soit leur localisation, leur forme, les essences qui les composent, la vie qu’elles abritent, les habitants qui les peuplent. Le rôle de la forêt est indispensable à l’équilibre de la vie sur terre. Elle est au centre d’un système qui nous nourrit, nous fournit de l’énergie, nous protège. Son action est primordiale au maintien de la richesse et de la bonne santé des sols, mais aussi à la régulation d’une partie des évolutions climatiques naturelles.

Du local au global, remettons l’arbre au cœur de nos cultures

Cette forêt prend le temps de se construire et de se fortifier. Elle ne nous appartient pas, nous lui appartenons. Et tout comme Antoine de Saint Exupéry reprenait cette formule en parlant de la terre, nous n’héritons pas des forêts de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. Ce patrimoine vert doit être protégé et reconstruit afin de lui permettre de jouer son rôle pour les générations futures. L’un des grands enjeux de demain sera notre capacité à nourrir sainement une population toujours plus importante. Là encore l’agriculture ne saurait se passer des forêts, véritables garants de la fertilité du sous-sol et d’une protection naturelle face aux aléas climatiques et biologiques.

Nous ne pouvons traiter la terre plus longtemps comme un outil de production mécanique. Il fut un temps où l’on pensait pouvoir manipuler les sols à l’infini, mais force est de constater que nous avons aujourd’hui besoin de toujours plus d’énergie fossile pour produire toujours moins de fruits ou de légumes. Comme le soulignait récemment Pascal Canfin, Directeur général du WWF France, dans une tribune au Monde, « L’avenir de notre agriculture, c’est de retrouver des valeurs de bon sens pour recréer de la valeur économique, environnementale et sociétale ». Il existe des méthodes ancestrales, naturelles qui consistent à mélanger forêts et terres agricoles, en intervenant le moins possible. Laissons-nous donc aller au désordre forestier comme le mentionnait Augustin dans une tribune récemment publiée sur notre Blog, Parlons forêt.

Recréer de la valeur économique, environnementale et sociétale

Pour être durable, la création de nouveaux systèmes forestiers et agroforestiers (alliant forêt et cultures agricoles) doit être à la fois respectueuse de l’environnement et des hommes tout en s’inscrivant dans un contexte économique viable. Il est aujourd’hui indispensable de ne plus opposer une économie verte à une économie de la destruction. Il ne peut y avoir qu’une seule approche. Si l’heure du changement a sonné, il n’en reste pas moins que le débat reste encore vif quant aux définitions à apporter à cette nouvelle économie, quant aux modèles à développer, quant aux politiques publiques à mettre en place de façon uniforme pour accompagner et imposer ce changement. Il existe d’ores et déjà une nouvelle génération d’entrepreneurs (agriculteurs, forestiers, nouvelles technologies, services, etc.) et d’acteurs publics qui modifient par leurs actions les modes de production, et ce faisant les modes de vie. Il ne s’agit pas de l’émergence d’un modèle, mais de modèles qui se nourrissent de pragmatisme, d’empirisme et de collaboratif au service d’un terroir. Et ces modèles se pensent globalement, de façon à entrainer dans leur sillage l’ensemble d’une chaîne de valeur, consommateur compris.

L’entreprise ForestFinance est engagée au quotidien dans une reforestation responsable, durable et économiquement prospère. Notre approche s’est affinée avec le temps, même si nous devons constamment nous adapter à chaque nouveau projet, parce que la nature et les hommes sont uniques, quand bien même ils répondent aux mêmes besoins universels. Nous avons fait de la restauration et de la création de systèmes forestiers et agroforestiers notre mission depuis plus de 20 ans. Si notre mission reste inchangée depuis tout ce temps, notre savoir-faire s’est lui étoffé, notre impact environnemental et social s’est élargi, notre réseau de partenaires s’est enrichi. Mais tout cela n’aurait pas été rendu possible sans le soutien de milliers de personnes, investisseurs particuliers et institutionnels, qui nous ont fait confiance durant toutes ces années et qui continuent à le faire au quotidien. Pour cette raison, toute l’équipe de Forest Finance France souhaite vous associer à cette journée très spéciale.

Derrière vous, derrière nous, il reste une forêt …

Retrouvez tous les détails concernant le financement de notre filiale Forestera sur le site de financement participatif WiSEED.

Frédéric Lagacherie, Directeur Général de Forest Finance France

0 728
Lenny Martinez
Lenny Martinez

Lenny Martinez travaille depuis février 2014 comme Responsable Projet au sein de ForestFinance France. Il est chargé du développement pour le financement de nouveaux projets agroforestiers basés sur la cacaoculture, du networking et du suivi avec les partenaires. Il met également à profit ses compétences rédactionnelles acquises à Sciences Po pour les activités de communication écrite de la société. Passionné par les langues, l’entrepreneuriat social et l’Amérique latine, il fait le relais auprès des équipes au Panama de ForestFinance.

Leave a Reply